Chatterie des Esses : élevage de sacré de birmanie et de somali

Chatterie et ´levage familial de chats de race Sacré de Birmanie et Somali en ile de france.Le sacré de birmanie s'appelle aussi birman. La chatterie des esses est un élevage de chat sacré de birmanie ou chat birman. La chatterie des esses est un élevage de chat somali.Venez découvrir nos chatons sacré de birmanie ou chatons birmans, et nos chatons somali. Le chat sacré de birmanie est un chat à poil mi-longs avec des yeux de saphir et des gants blancs. Le chat somali est un chat à poil mi-longs agouti avec des yeux jaunes ou verts et sa couleur est lièvre, sorrel, blue,black silver, faon, chocolat, cinnanon. Le somali ressemble à un écureuil ou un renard.

Vous êtes ici : Arts

Ma page d'Arts

Dessins / Peintures / Sculptures

Vous trouverez sous cette rubrique un extrait de mes oeuvres sur les chats et les animaux en général. Passionnée depuis mon enfance par le dessin, c'est tout naturellement que je me suis tournée vers la peinture et le dessin animalier. Mes techniques préférées sont la graphite, le bâton de Pastel sec, le feutre d'architecte, l'aquarelle et l'acrylique.
Je pratique aussi la sculpture sur bois en ronde bosse.

Je réalise à la demande à l'aide de photos, des portraits, dessins ou peintures de vos animaux préférés. Pour cela, me contacter.

Voir ma Galerie d'Art

Haut page

Poèmes

Le Chat I

Viens, mon beau chat, sur mon coeur amoureux;
Retiens les griffes de ta patte,
Et laisse-moi plonger dans tes beaux yeux,
Mélés de métal et d'agate.

Lorsque mes doigts caressent à loisir
Ta tète et ton dos élastique,
Et que ma main s'enivre du plaisir
De palper ton corps électrique,

Je vois ma femme en esprit. Son regard,
Comme le tien, aimable bête,
Profond et froid, coupe et fend comme un dard,

Et, des pieds jusques à la tête,
Un air subtil, un dangereux parfum,
Nagent autour de son corps brun.

C.Baudelaire - Les Fleurs du Mal

Le Chat II

De sa fourrure blonde et brune
Sort un parfum si doux, qu'un soir
J'en fus embaumé, pour l'avoir
Caressé une fois, rien qu'une.

C'est l'esprit familier du lieu;
Il juge, il préside, il inspire
Toutes choses dans son empire;
Peut-être est-il fée, est-il dieu?

Quand mes yeux vers ce chat que j'aime
Tirés comme par un aimant,
Se retournent docilement
Et que je regarde en moi-même,

Je vois avec étonnement
Le feu de ses prunelles pâles,
Clairs fanaux, vivantes opales,
Qui me contemplent fixement.

Baudelaire, Les fleurs du mal

Le petit chat

C'est un petit chat noir, effronté comme un page.
Je le laisse jouer sur ma table, souvent.
Quelquefois il s'assied sans faire de tapage,
On dirait un joli presse-papier vivant.

Rien de lui, pas un poil de sa toison ne bouge.
Longtemps, il reste là, noir sur un feuillet blanc,
A ces matous, tirant leur langue de drap rouge,
Qu'on fait pour essuyer les plumes, ressemblant.

Quand il s'amuse, il est extrèmement comique,
Pataud et gracieux, tel un ourson drôlet.
Souvent je m'accroupis pour suivre sa mimique
Quand on met devant lui la soucoupe de lait.

Tout d'abord de son nez délicat il le flaire,
Le frèle; puis, à coups de langue très petits,
Il le lampe; et dès lors il est à son affaire;
Et l'on entend, pendant qu'il boit, un clapotis.

Il boit, bougeant la queue et sans faire une pause,
Et ne relève enfin son joli museau plat
Que lorsqu'il a passé sa langue rèche et rose
Partout, bien proprement débarbouillé le plat.

Alors, il se pourléche un moment les moustaches,
Avec l'air étonné d'avoir déjà fini,
Et, comme il s'aperçoit qu'il s'est fait quelques taches,
Il relustre avec soin son pelage terni.

Ses yeux jaunes et bleus sont comme deux agates,
Il les ferme à-demi, parfois, en reniflant,
Se renverse, ayant pris son museau dans ses pattes,
Avec des airs de tigre étendu sur le flanc.

Mais le voilà qui sort de cette nonchalance,
Et, faisant le gros dos, il a l'air d'un manchon,
Alors pour l'intriguer un peu, je lui balance,
Au bout d'une ficelle invisible un bouchon.

Il fuit en galopant et la mine effrayée,
Puis revient au bouchon, le regarde, et d'abord
Tient suspendue en l'air sa patte repliée,
Puis l'abat, et saisit le bouchon et le mord.

Je tire la ficelle, alors, sans qu'il le voie;
Et le bouchon s'éloigne, et le chat noir le suit,
Faisant des ronds avec sa patte qu'il envoie,
Puis saute de côté, puis revient, puis refuit.

Mais dès que je lui dis: "Il faut que je travaille,
Venez vous asseoir là, sans faire le méchant!"
Il s'assied ... Et j'entends, pendant que j'écrivaille,
Le petit bruit mouillé qu'il fait en se léchant.

Edmond Rostand

Semonce à Mistigri

Mon Mistigri, mon infidèle,
Tu dois venir quand je t'appelle,
Au lieu de courir la souris
Tout le jour et encor la nuit.
Je n'aime pas cette manière
De te sauver dans les jardins
Quand je t'ai préparé du pain,
Et de la sauce et du gruyère...
Tu en connais, toi, des maîtresses
Aussi patientes que je suis,
Et qui vous font milles caresses
Après qu'on s'est si mal conduit ?

Jean Desmeuze

Haut page

Livres

Vous trouverez ici ma sélection de livres sur les chats :

  • Histoire édifiante et véridique du chat Moune - Ph. Ragueneau
  • Les nouvelles aventures du chat Moune - Ph. Ragueneau
  • Le grand voyage du chat Moune et autres histoires - Ph. Ragueneau
  • Le chat Moune et ses copains - Ph. Ragueneau
  • Le Chat Moune exagère - Ph. Ragueneau
  • Une vie de chat - Yves Navarre
  • Mon chat est un hypocrite - Gilles Bonotaux
  • Comment domestiquer son maître quand on est un chat - Monique Neubourg
  • Journal d'un chat assassin - Anne Fine
  • Le chat assassin, le retour - Anne Fine
  • La vengeance du chat assassin - Anne Fine
  • Le noel du chat assassin - Anne Fine

Warning: mysql_free_result() expects parameter 1 to be resource, object given in /web/chatteriedesess/www/arts.php on line 357